Carte scolaire : 1 – Handicap : 0

Bonjour Monsieur Luc,

Je suis obligée de reprendre la plume car force est de constater (à regrets !) que la situation ne s’améliore guère dans ton merveilleux ministère depuis ma première intervention. Pour rappel, je m’étais permis de t’appeler au secours il y a quelques mois (Au secours monsieur Luc).

En propos liminaire, sache que j’ai pris quelques menus cours de français pendant les vacances (merci papa pour ces rudiments !) car il est vrai que le style volontairement « moranesque » de ma première missive a peut-être provoqué chez toi quelque indigestion. J’ai toujours 8 ans, habite toujours en Bretagne dans le Morbihan, mon petit frère et moi allons toujours dans une école sur laquelle ton administration (l’Inspection Académique) continue de s’acharner puisque fermetures de classe et gels des emplois d’AVS-I s’enchainent à un rythme effréné digne d’une campagne de réélection présidentielle. Et oui, la CARTE SCOLAIRE, ce broyeur [d’ascenseur] social dont on nous explique qu’il officie pour notre bien car « trop de prof tue le prof », est passée par là en avril dernier.

Lire la suite