Bilan de l’UMP : Intouchables ou La grande vadrouille ?

Cher François (Fillon),

C’est avec un réel bonheur et malgré des talents comiques que je devine encore en jachère chez toi que j’ai visionné tes voeux urbi et orbi 2012.

Et oui, n’est pas Sofia Aram qui veut et c’est peut-être tant mieux car « quand il y en a une, ça va; c’est quand il y en a beaucoup qu’il y a des problèmes ».

En tout cas, j’ai maintenant en ma possession toutes les ficelles rhétoriques et sémantiques qui me permettront d’assurer le cas échéant une oraison funèbre et rien que pour ça, je te remercie.

J’espère simplement rester en vie suffisamment longtemps pour « ne pas partir le premier », les puissants antidépresseurs que je viens de commander sur internet suite à ton allocution devant en toute logique m’empêcher de commettre l’irréparable malgré ta photographie mortifère de la situation (géo)politique, économique et sociale, financière ou sociétale de notre pays.

Mais tu sais admirablement te vendre : la dialectique utilisée (« sismicité internationale », « avenir aléatoire », « Europe en déprime », « croissance négative », « perspectives préoccupantes pour les mois à venir » et j’en passe), qui ajoute encore à la charge émotionnelle, m’a fait prendre conscience qu’en comparaison, Zola écrivait de la littérature de jeunesse et qu’Édouard Balladur possède à l’évidence un profil de jet-setter.

J’ai aussi noté lors de ces voeux à la presse qu’il n’était pas chimérique de marteler que ton gouvernement travaillera jusqu’au dernier jour tout en évoquant abondamment la campagne présidentielle qui se profile.

Comme quoi il est faux de dire qu’un homme ne peut pas faire deux choses à la fois (ne t’inquiète pas, cette phrase ne vient pas de la cellule riposte de l’UMP mais de ma femme).

Il en va ainsi du passage spéciale dédicace à François Hollande. Quelle drôle d’idée de parler d’un seul adversaire à la présidentielle alors qu’il y en a par ailleurs une bonne douzaine. C’est probablement par manque de temps. Je ne t’en fais pas grief.

Si j’ai bien compris, toute personne, à part toi bien entendu, qui aurait l’impertinence de critiquer le bilan de la majorité et donc de parler du fond serait dès lors taxé de persiflage : « A écouter M. Hollande tout n’est qu’échec, inéquité, désolation, bref notre pays est dans le gouffre. Je combats cette maladie, cette sorte de scorpionite, cette autolyse qui consiste à nous envenimer pour mieux croire au mythe du phénix qui renaît de ses cendres. J’ai bien compris qu’il s’agit de passer de l’ombre à la lumière et ce faisant de résumer l’élection présidentielle à la personne de Nicolas Sarkozy accusé d’avoir mis la France au tombeau. Cette diabolisation est infantile. »

Belle pirouette ! Le bilan des 5 années du quinquennat de Nicolas Sarkozy ferait-il partie du patrimoine de l’Unesco pour qu’il faille à ce point le préserver de toute attaque ? Ou sont-ce là des choses qui relèvent du secret d’état ?

Ainsi, il serait infantile de contester des résultats et de parler du fond d’une politique mise en oeuvre par la majorité.

Un bilan qui, à t’en croire et malgré le marasme ambiant, « n’a ni besoin d’être encensé ni besoin d’être noirci pour être jugé plus que respectable« .

Diantre, c’est comme une sorte d’école des fans méthode Freinet où chaque chanteur en herbe ferait ce qu’il veut et s’accorderait ses propres notes !

Sans le président en exercice, nous serions donc aussi appauvris que les Grecs et aussi malheureux que les pierres qui peuplent leurs îles…

Et comme par ailleurs, les pères et mères la morale de la cellule riposte de l’UMP se cabrent comme des bourrins (=chevaux) au moindre dérapage supposé du camp adverse, la mise en cause du style de gouvernance (l’attaque à la personne) est également proscrite.

Conclusion, que reste t-il dans le champ du débat public et démocratique ? Sur quoi acceptez-vous d’être jugés si ni le fond, ni la forme ne sont discutables ?

Sur les initiatives fourbes de votre classe-biberon ? Sur le choix des couleurs des banquettes du Fouquet’s ? Sur le renforcement des compétences langagières à l’Elysée ? Sur la condamnation en correctionnelle d’un ministre de l’Intérieur pour injure raciale ? Sur l’ensemble de l’oeuvre de Nadine Morano ? Sur votre dérive vers la Droite Populaire ? Sur l’achat de parachutes par palettes pour les législatives et ton amitié solidaire avec dame Rachida ? Sur Le financement de la campagne de 2007 ?

François, si tu as du mal à fournir les réponses, appelle plutôt un ami car le vote du public risque de t’être défavorable et quant-au 50-50, on ne sait jamais ce qu’il va en sortir.

Mais franchement, comme on dit chez moi, ça sent le sapin et pas qu’à Sablé-Sur-Sarthe…

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s