La candidature de Nicolas Sarkozy, juste une fable éculée de La Fontaine

Cher peuple de France et de son roi Nicolas Sarkozy,

Mercredi 15 février sur TF1 pour son annonce de candidature, puis jeudi 16 février lors de son 1er meeting de campagne à Annecy, et hier encore en meeting à Marseille, ton roi Nicolas Sarkozy a indiqué te (nous !) mettre au centre de ses préoccupations et vouloir te (nous) rendre le pouvoir, à travers notamment l’organisation de référendums et la volonté d’anéantir les élites politiques, économiques, administratives et syndicales.

Selon toi, qui est l’origine de cette brillante idée ? Les conseillers et stratèges de Nicolas Sarkozy que sont Henri Guaino, Emmanuelle Mignon, Patrick Buisson ou encore Franck Louvrier ? Non, ce stratagème de ton régent est quelque chose que tu as déjà étudié à l’école, quelque chose de vieux comme le monde. En fait, cette candidature est une fable.

Cette fable, la voici.

Le prolo et le pillard
Maître Prolo, qui matait tranquillement sa télé,
Détenait en ses mains un suffrage.
Maître Pillard, désireux de se l’approprier,
A travers la lucarne, lui tint à peu près ce verbiage :
« Hé ! bonjour, Monsieur du Prolo,
Pour sauver des emplois, j’ai mandaté Arnault et Proglio !
Sans mentir, si malgré mon quinquennal carnage et mes multiples dérapages,
Vous acceptez mon tout nouvel aréopage,
Vous serez encore un Pigeon que je câlinerai sans foi ni loi ».
A ces mots, le Prolo prend pour argent comptant ce que dit ce pillard encore roi,
Et pour montrer au candidat que de nouveau il le croit,
Il fait finalement le mauvais choix, lui donne sa précieuse voix.
Le Pillard s’en saisit, et dit : « Mon bon Monsieur,
Apprenez que tout président bonimenteur
Égrène ses promesses au seul but d’éviter trop piteuse déroute.
Ce hold-up vaut bien un suffrage, sans doute. »
Le Prolo, toujours aussi seul et abattu,
Comprit, mais un peu tard, que ce pillard n’aspirait qu’à une seule chose : être réélu.

Donc, nul besoin de long et ennuyeux discours, une fable de 30 secondes aurait suffi en guise de programme…

Publicités

Un commentaire sur “La candidature de Nicolas Sarkozy, juste une fable éculée de La Fontaine

  1. Cette nouvelle variante de la fable me fait bien sourire. En espérant justement (pour faire référence à Proglio dont je parlais aujourd’hui) que les maîtres pillards ne convertiront point trop de pigeons.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s