Le petit déjeuner de cons (enfin, un seul !) dans la matinale de Jean-Jacques Bourdin

Cher lecteur assidu et courageux,

Tu es fatigué de lire des billets vitriolés et orientés sur ce blog dont la partialité n’est plus à démontrer puisqu’elle en constitue le principal marqueur. Comme je te comprends. Moi-même, je rechigne à relire mes productions car mon partisanisme éhonté finit par me piquer les yeux.

Et je confesse d’autre part manquer parfois d’inspiration et de temps, les trolls se réclamant de ma descendance me laissant rarement le loisir d’être aussi méchant que je le voudrais lorsque mes doigts et mon cerveau décident de s’allier.

Alors, aujourd’hui, c’est détente, pour tout le monde, et je te propose un petit jeu très rapide.

Lire la suite

Publicités

Jean-François Copé, le Roquet Balboa de l’UMP qui boxe en catégorie gros lourd

Folle semaine pour Jean-François Copé (JFC), « le pire d’entre eux mais pas avant 2017 », désintégré et mis en orbite par Audrey Pulvar samedi dernier dans l’émission de Ruquier On n’est pas couché, mais qui avait décidé de remettre les gants hier soir dans l’émission politique Des paroles des actes, dans un duel, un rituel présidentio-initiatique devrait-on dire, avec l’invité de l’émission François Hollande.

Copé humilié…

Samedi, trop sûr de sa supériorité et dégoulinant de condescendance à l’égard des deux chroniqueuses (ah, cette façon de leur donner du « Audrey » et du « Natacha » [Polony]…), il se fait bananer pendant toute l’émission et cueillir par un crochet d’Audrey Pulvar à propos de son amitié avec Ziad Takieddine, qui le met dans les cordes pour le reste de l’émission (voir la séquence à 5’30). A cet instant précis, la solitude de Copé fait peine à voir (non, je déconne).

Lire la suite

Cher jeune de l’UMP en quête d’arrogance

Dans la même collection: Cher Jeune de l’UMP, pourfendeur de François Hollande

Cher jeune de l’UMP,

Tu manques parfois d’arrogance (si si, je t’assure c’est possible car justement tu es encore jeune et inexpérimenté) et tu souhaiterais acquérir cette vertu cardinale qui fera de toi un « Very High Pot », un élément à très haut potentiel incontournable au sein de ton parti.

Comme tu le sais, ça ne s’apprend pas à l’école. Alors, tu essaies de glaner ça et là les informations si précieuses nécessaires à ton auto-formation afin d’accéder au niveau ultime de suffisance qui ferait passer en comparaison le footballeur Patrice Evra pour une pâle copie de l’Abbé Pierre.

Ainsi, tu as observé avec sagacité et pertinence qu’il y a dans les rangs de la droite une faune politique qui ne demande qu’à te transmettre ce savoir séculaire mais jalousement gardé. A une condition : il faut t’en montrer digne.

La difficulté, c’est que dans ton parti, il n’y a pas une arrogance mais des arrogances, son caractère protéiforme la rendant d’autant plus difficile à apprivoiser. Il te faudra donc savoir la reconnaître pour ensuite la faire tienne et l’utiliser à bon escient dans la vraie vie.

Lire la suite