Affaire Woerth – de Mestre – Bettencourt : grande braderie en Sarkozye

Souvenons-nous, le 31 mars en déplacement à Bastia, François Bayrou déclarait, suite au maintien en détention de l’ex-conseiller financier de Liliane Bettencourt Patrice de Maistre, que cette décision de la cour d’appel de Bordeaux ouvrait « un champ d’inquiétude et de suspicion très grand sur le financement de la campagne 2007 de Nicolas Sarkozy ».

Mardi dernier dans l’émission Des paroles des actes sur France 2, Eva Joly, candidate EELV et ex-juge d’instruction du pôle financier de Paris, déclarait à son tour qu’il existait des « présomptions concordantes et précises » contre Nicolas Sarkozy dans les affaires Bettencourt et Karachi et que c’était une « anomalie de pouvoir solliciter un second mandat alors que vous êtes cerné par des affaires judiciaires et que vous ne vous expliquez pas ».

Lire la suite

Publicités

Jean-François Copé, le Roquet Balboa de l’UMP qui boxe en catégorie gros lourd

Folle semaine pour Jean-François Copé (JFC), « le pire d’entre eux mais pas avant 2017 », désintégré et mis en orbite par Audrey Pulvar samedi dernier dans l’émission de Ruquier On n’est pas couché, mais qui avait décidé de remettre les gants hier soir dans l’émission politique Des paroles des actes, dans un duel, un rituel présidentio-initiatique devrait-on dire, avec l’invité de l’émission François Hollande.

Copé humilié…

Samedi, trop sûr de sa supériorité et dégoulinant de condescendance à l’égard des deux chroniqueuses (ah, cette façon de leur donner du « Audrey » et du « Natacha » [Polony]…), il se fait bananer pendant toute l’émission et cueillir par un crochet d’Audrey Pulvar à propos de son amitié avec Ziad Takieddine, qui le met dans les cordes pour le reste de l’émission (voir la séquence à 5’30). A cet instant précis, la solitude de Copé fait peine à voir (non, je déconne).

Lire la suite