Ségolène Royal sera-t-elle le sauveur de François Hollande ?

Ségolène Royal revient dans le jeu politique et c’est une bonne nouvelle pour François Hollande et son gouvernement. Deux invitations récentes à l’Elysée, dont un tête-à-tête avec le président de la République, des interviews accordées au « Monde » puis au « Point », une allocution au congrès du Parti Socialiste à Toulouse : le retour en grâce politique de la « Madone du Poitou » se précise.

Lire la suite

Publicités

Comment l’UMP insulte le gouvernement pour camoufler son propre bilan

Amateurisme, impréparation, irresponsabilité, imposture : il ne se passe pas une semaine sans qu’au moins un de ces quatre mots ne soit mentionné par un dirigeant de l’opposition, dans un communiqué, une tribune, une interview ou une émission, pour qualifier l’action de l’exécutif.

Avec une mention spéciale évidente pour le premier : amateurisme. C’est le mot qui compte triple chez les détracteurs du gouvernement.

Lire la suite

Bernard Arnault, le caillou dans la chaussure de la Droite

La demande de naturalisation de Bernard Arnault, sollicitant la double nationalité franco-belge, divise la classe politique.

L’information, divulguée au cours du week-end, a bien évidemment été corrélée au projet de loi de François Hollande visant à créer une tranche d’imposition à 75% pour les revenus au-dessus d’un million d’euros. Fortement soupçonné d’exil fiscal même s’il a publié un démenti en ce sens, l’homme le plus riche de France est accusé de manquer de patriotisme. Le mot est à la mode : habituel marqueur de droite, François Hollande l’a habilement préempté lors de son intervention de dimanche sur TF1.

Lire la suite

Présidence de l’UMP : pourquoi Copé joue le jeu de Fillon en tapant sur Hollande

François Hollande dans le rôle du gibier

La chasse au Hollande est ouverte. Il ne se passe pas une journée sans que les dirigeants politiques, situés à la gauche de la gauche parfois, mais évidemment la plupart du temps dans l’opposition, dégainent un communiqué assassin ou une petite phrase destinée au 20 heures.

Illustration du sempiternel axiome de la Droite française qui énonce que la Gauche ne serait pas apte à exercer les responsabilités, car disqualifiée par son incurie supposée en matières économique et sécuritaire. Un axiome, contrairement à un théorème, ne se démontrant pas, la Droite a toujours estimé que le pouvoir lui revenait de droit, aussi surement que l’œuf sort du cul de la poule.

Lire la suite

Non-cumul des mandats au PS : une position irresponsable et mortifère de la part de François Rebsamen

François Rebsamen, président du groupe socialiste au Sénat, a déclaré mardi 28 août qu’il souhaitait que les sénateurs puissent continuer à cumuler leur mandat de parlementaire avec un poste dans un exécutif local, alors même que l’interdiction des cumuls (sénateur, député) est un des engagements de campagne de François Hollande.

La réaction ne s’est pas faite attendre au Parti Socialiste. Dans une lettre de rappel adressée le même jour aux députés et sénateurs, Martine Aubry indique que « Le Bureau national a souhaité inviter chaque parlementaire concerné à respecter l’engagement qu’il a pris lors de son investiture (pour les élections sénatoriales ou législatives, NDLR) et à démissionner au plus tard en septembre 2012 de son mandat exécutif local (municipal, départemental ou régional)« .

Lire la suite